Faites-vous partie de ces 40% d’Auto-Entrepreneurs ?

Selon une étude de l’INSEE, 40% des Auto-Entrepreneurs ne démarrent pas leur activité… Mais pourquoi ?

Voici peut-être un début de réponse…

Jean-Pierre avait une vague idée d’entreprise derrière la tête, il s’est dit que ça pourrait lui permettre de compléter ses revenus voire plus.

Et comme il a entendu dire que certains gagnaient leur vie et pouvaient quitter leur job payer au SMIC grâce au statut Auto-Entrepreneur, il s’est dit : « pourquoi pas moi ! ».

Jean-Pierre s’est inscrit en quelques minutes et a officiellement ouvert son entreprise en tant qu’indépendant !

Et maintenant… Jean-Pierre ne sait pas trop comment lancer son activité…

En fait, pour certaines personnes, l’auto-entreprise était vue, non pas comme un statut juridique mais comme une sorte d’offre d’emploi. Ce qui a concentré une partie de la population à se déclarer auto-entrepreneur avant d’avoir étudié réellement leur projet d’un point de vue économique.

Ce qui a conduit à des fermetures car le régime n’était pas adapté ou bien le projet n’était tout simplement pas réalisable avant même de commencer.

Déclarer son entreprise sans savoir quoi vendre et comment obtenir des clients, c’est se tirer une balle dans le pieds avant même d’avoir gagner 1 centime de chiffre d’affaires.

Cette erreur est l’une des plus courantes avec le régime de l’autoentreprise et je pense que c’est une partie de ce qui explique cette fameuse étude de l’INSEE.

Pour lancer une activité sur internet, l’Auto-Entreprise est plus adaptée surtout si vous débutez sans aucune expérience de votre marché ou si vous voulez seulement tester votre idée.

Mais encore une fois, tout dépend du projet…

Pour éviter cette fameuse erreur citée plus haut avec le statut auto-entrepreneur et donner une vraie chance à un projet d’entreprise sur internet, il faut se poser les bonnes questions.

Mais avant de voir ces fameuses questions, il faut préciser que l’auto-entreprise doit être vue comme un tremplin vers la création d’une société.

Il n’y a pas si longtemps, je discutais avec un employé d’une entreprise de nettoyage qui m’expliquait qu’il avait un ami qui était auto-entrepreneur.

Cette personne limitait son chiffre d’affaires en refusant du travail pour ne pas dépasser le seuil prévu, qui était pour son activité de 32900 euros.

Même si je peux comprendre le fait que dépasser le seuil oblige par la suite à changer de régime et donc d’avoir plus de charges… L’objectif en tant que chef d’entreprise, c’est de développer son entreprise, apporter de la valeur à ses clients, créer des richesses, créer de l’emploi etc…

Limiter volontairement son chiffre d’affaires, c’est à mon sens une vision égoïste de l’entrepreneuriat.

Limiter le développement de son activité c’est prendre le risque de disparaître à long terme car un client refusé, c’est un client pour la concurrence… Si le concurrent ne se limite pas et développe son chiffre d’affaires, il aura plus de trésorerie pour développer son activité et « écraser » le concurrent qui se limite…

Donc si vous avez une vision à long terme de votre future entreprise, avant de vous déclarer auto-entrepreneur, vérifiez bien certains points ci-dessous.

3 Inconvénients de l’Auto-Entreprise Pour un Projet sur Internet

1- Ce qu’il faut savoir c’est que tous les frais liés au fonctionnement de votre activité d’auto-entrepreneur ne sont pas déductibles. Autrement dit, vos charges et impôts sont calculés sur votre chiffre d’affaires global. Peu importe que vous ayez ou pas des frais de fonctionnement.

Il est donc dans votre intérêt de limiter ces frais. Car si sur 1000 euros de chiffre d’affaires vous avez 500 euros de frais et/ou charges de fonctionnement, vous paierez quand même vos charges et vos impôts sur 1000 euros (le chiffre d’affaire brut)… Ce qui peut ne pas être du tout rentable !

2- La TVA n’est pas récupérable et donc, si vous achetez des matières premières pour vos produits vous paierez plus cher que vos concurrents qui sont en société.

3- De même, si vous utilisez des affiliés pour vendre vos produits, ne traitez pas directement avec vos affiliés. Car vous ne pourrez pas déduire de votre chiffre d’affaires les gains de vos affiliés. Ce qui peut plomber directement votre développement d’activité en tant qu’auto-entrepreneur.

La meilleure solution est donc de passer par une plate-forme d’affiliation comme 1TPE ou Clickbank par exemple. Leur modèle d’affaire vous permet d’avoir recours à des affiliés sans cet inconvénient…

Mais vous aurez quand même le challenge de la TVA…

Ces 3 inconvénients peuvent limiter le développement de votre activité. Donc en fonction de votre modèle d’affaire, l’auto-entreprise peut ne pas être la meilleure solution.

Si vous avez de quoi investir au démarrage de votre activité et que vous envisagez de proposer des produits ou services haut de gamme peut-être qu’il serait de bon sens de démarrer en société avec un statut autre que l’auto-entreprise et opter pour un régime plus adapté.

 Répondez Clairement à Ces Questions Avant de Lancer Votre Entreprise

Voici quelques questions à vous poser avant de vous lancer aveuglément dans votre projet en tant qu’Auto-Entrepreneur. Car peut-être qu’il vous faudra un autre statut.

1- Qui représente le profil type de votre client idéal ?

Indiquez quels sont ses besoins, ses problèmes, ses idées reçues. Expliquez clairement ses aspirations, ses objectifs. Indiquez où il vit, ses habitudes, son travail, ses revenus, sa situation familiale etc…

Ces données vous pouvez les trouver via un sondage si vous avez déjà une liste de prospects ciblés (la vôtre ou celle d’un partenaire stratégique). Si vous êtes expérimenté dans votre thématique, vous pouvez sensiblement déterminer vous-même ces données. Sachant que vous devrez les affiner par la suite une fois que vous aurez une liste de prospects.

2- Quels sont les frais et charges (fixes et variables) à prévoir pour faire tourner votre entreprise ?

Indiquez tout ce qui est nécessaire en fonction de vos besoins (administratifs, partenariats ou sous-traitant(s), salarié(s), outils / matériels, services externes, création de produits, entretien, etc…)

3- Dans quelle gamme de prix vous comptez commercialiser vos produits ?

Indiquez une fourchette, sachant qu’il s’agit surtout d’indiquer une estimation du prix de vos premiers produits. Ceux qui serviront à lancer votre projet.

4- Comment allez-vous lancer votre activité et quelles sont les résultats estimés ?

Cette dernière question additionnée aux autres validera si le statut de l’auto-entreprise est vraiment adapté à votre projet.

Si comme ma compagne, vous vous lancez avec un blog dans l’objectif de créer une entreprise d’ici quelques mois, vous n’avez pas besoin de vous déclarer en auto-entreprise tant que vous ne touchez pas de revenus de votre activité de blogueur ou blogueuse professionnel(le).

Il ne sert donc à rien de mettre « la charue avant les boeufs » 😉

L’essentiel dans votre cas, c’est de développer la popularité de votre blog et de développer les abonnés à votre newsletter.

Seulement ensuite vous pourrez déterminer les besoins de vos prospects puis créer une esquisse de votre premier produit.

Et lorsque vous serez prêt à tester votre produit, vous pourrez effectuer vos démarches administratives.

Le choix du statut ne doit se faire qu’après une étude claire et précise de la faisabilité de votre projet. Et vous devez officialiser vos démarches que lorsque vous aurez déterminer le plan précis et réalisable de lancement officiel de votre activité.

Quels conseils ou expériences pouvez-vous donner pour bien monter un projet d’entreprise ?


-- Téléchargez l'article Faites-vous partie de ces 40% d'Auto-Entrepreneurs ? en tant que PDF --


About The Author

Lionel

Auteur d'une solution pour les passionnés qui veulent entreprendre, Lionel vous conseille dans les domaines du Blogging et de l'Evolution Personnelle. Pour Lionel, suivre ses passions, partager ce qui fait de vous un Être "unique" est une base essentielle pour s'épanouir.

1 Comment

  • ansou

    Reply Reply 16/11/2015

    merci coach j’apprécie bien le lien.dans le point inconvénients de l’auto entreprise sur l’internet;vous nous parle sur le frais de fonctionnement de notre entreprise alors la compréhension de ce point est nécessaire pour mon cas.IL y’a une de vos leçons que j’apprends que l’hébergeur de notre blog doit étre payer.comment et quels sont les critéres?

Leave A Response

* Denotes Required Field